Tsédaka signifie rendre justice et non pas charité.

Ce moyen donné par D. pour rendre justice aux plus nécessiteux, s’inscrit dans une tradition très ancienne.

A l’école Lucien de Hirsch, soucieux du bien être des plus faibles et démunis, les activités se multiplient : Afrashat Hala, Brocante, …

A votre bon cœur !