Fin septembre a eu lieu la randonnée géo-historique urbaine avec les Terminales ES. Chaque élève devait présenter, en 7 minutes, un élément du paysage et du patrimoine de la capitale, le long du linéaire de la Seine, entre la Tour-Eiffel et Notre-Dame. L’objectif était d’apprendre à observer et à décrypter un morceau du paysage : s’étonner, comprendre les traces laissées par les époques antérieures, analyser l’évolution des fonctions des lieux et de leurs toponymes.

La marche permet cette rencontre physique avec les éléments de l’urbanité. Elle permet l’appropriation d’une ville mondialisée. Chaque lieu, place, monument, bâtiment, espace vert, statue équestre…, assume une ou plusieurs fonctions : commémorer, célébrer, conserver, aménager, organiser, incarner le pouvoir, consommer, se recréer, se loger, travailler…